Comment bien s'équiper pour la moto?

Publié le 16 juin 2013 - Il n'y a pas de commentaire

Lorsqu'il s'agit de faire un voyage en moto, ou même de faire un petit trajet avec sa moto, il est indispensable d'être bien équipé. La sécurité est en effet un aspect indispensable des deux-roues, plus encore que le confort. Il faut dire que, sans entrer dans des clichés, la moto a un inconvénient majeur et indéniable par rapport aux voitures en matière de protection : la carrosserie, c'est vous. En cas de chute ou d'accident, l'importance de l'équipement devient donc évident et prépondérant. C'est pour cela qu'après l'acquisition de ma dernière moto, un Z, (on fera le débat entre japonaises et européennes plus tard) j'ai toujours apporté un soin particulier aux accessoires moto "pour le pilote".

BCBG : "blouson-casque-bottes-gants"

Certains évoquent BCBG comme concept de base pour l'équipement moto. Loin d'être "bon chic, bon genre", il s'agit plutôt de posséder l'ensemble "blouson-casque-bottes-gants". A cela, on peut ajouter le pantalon voire la dorsale pour les plus long trajets. L'avantage avec les produits moto d'aujourd'hui, c'est leur variété et la possibilité de les adapter à tous les types de situation ou de voyage ou de conditions météorologiques. Il n'est en effet pas nécessaire de s'équiper avec une lourde combinaison en cuir pour aller à l'autre bout de la ville, sauf si évidemment vous considérez que cela convient mieux à votre Yamaha R6, Aprilia RS1 ou Triumph Daytona.

Si le casque est sûrement l'élément le plus indispensable, mais aussi le plus évident, le blouson est à ne surtout pas négliger. Il permet de protéger la partie supérieur du corps, à la fois bras, dos et poitrine. Au niveau du choix du blouson, il y a aujourd'hui deux grandes catégories : le cuir et le textile. Certains blousons textiles sont léger et aéré alors que d'autres sont plus fermés et donc plus chaud; ce sont les textiles "toutes saisons". C'est un bon compromis pour les petits trajets par grande chaleur, par rapport aux vestes en cuir, plus lourdes, plus chaudes à l'arrêt et moins ventilées mais beaucoup plus protectrices, notamment contre l'abrasion. La plupart des blousons est complété par une série de protections "dures" au niveau des épaules et des coudes. Certains possèdent même une dorsale intégrée, quoiqu'assez légère, qui vient davantage protéger le dos contre les chocs. Et pour ne rien gâcher, on trouve de tous les styles, depuis le sportif (Alpinestars, Furygan, Segura…) au rétro (Dainese Pelle) tout en passant par du discret, il n'y a vraiment pas de raison de passer outre, même lorsque l'été est bien présent.

Le casque est un indispensable. On en trouve de toutes les sortes, depuis les casques ouverts de type Jet aux intégraux protégeants l'ensemble de la tête en passant par les modulables. Ces derniers ressemblent fortement aux intégraux mais la partie avant du casque (visière plus partie basse) se relève totalement, passant alors en configuration ouverte. Les casques Jet ne sont pas à conseiller, surtout pour les grosses cylindrées. Les casques intégraux sont répartis dans une gamme complète mais se distinguent les uns les autres par la technologie, (anti-buée, ventilation…) le confort (bruits, matériaux internes…) et le design. Faites attention néanmoins au type de visières et à son remplacement car certaines sont plus difficiles à enlever. Souvenez-vous qu'il est interdit de peindre son casque à moins d'utiliser de la peinture spécifique car, en cas de passage aux rayons X, de la peinture empêchera les rayons de passer. Lorsque l'on sait que le casque n'est pas retiré au conducteur avant un passage aux rayons X, on se rend compte de l'importance de la peinture.

Les bottes sont souvent négligées mais elles sont pourtant très utiles pour protéger à la fois le pied et la cheville. Certains chaussures permettent une bonne protection de la malléole mais rien ne vaut une bonne paire de bottes pour la route. Elles sont confortables pour la conduite. Elles restent malgré tout assez rigide et cela peut parfois compliquer la marche, sans arriver au syndrome "chaussures de ski". Ceci étant; une paire de chaussure adaptée permettra de se protéger les pieds tout en pouvant marcher une fois descendu de la moto, chose intéressante lorsqu'on doit aller en ville. Il faudra alors faire bien attention à la protection de la malléole.

Ils peuvent paraitre simples à choisir mais les gants ne sont pas les plus simples à choisir tant le nombre et le type de gants est large et varié. Entre les gants d'hiver ou d'été, les courts, les longs, les textiles et les cuirs sans oublier ceux de cross, de route ou de course, il est facile d'être perdu. Les gants longs et en cuir sont à privilégier pour la route et et les longues distances alors que les courts et aéré sont plus agréables en ville durant l'été. Mais surtout, il faut bien prendre en compte le fait qu'il faudra agripper la poignée de gaz correctement lors du choix, il faut donc que les gants soient suffisamment grands au niveau des doigts pour ne pas devenir gênants après plusieurs kilomètres ou heures de route.

En bonus, le pantalon et la dorsale viennent compléter le tout. En ce qui concerne le pantalon, il est possible de trouver de nombreux produits, depuis le textile aux pantalons en cuir en passant par des jeans. Là encore, le choix entre textile et cuir se fera en fonction de la bourse de chacun et du type de trajet. Mais les jeans sont aussi une bonne alternative pour des courts trajets. La marque Esquad propose de très bons jeans renforcés et qui se confondent tout à fait pour des jeans de ville. D'autres marques comme Alpinestars ou Furygan proposent ce type de jeans. La dorsale est, quant à elle, beaucoup moins commune et présente dans la liste des basiques, d'autant plus que de plus en plus de blousons incorporent une dorsale légère. Il existe beaucoup moins de possibilités mais on retrouve des dorsales jetables ou réutilisables. Cette protection permet d'absorber une partie du choc lors d'une chute sur le dos. Dainese et BMW proposent de très bons produits pour des prix situés entre 90 et 150 euros.

Ainsi, pour un court trajet en ville, on pourra s'équiper avec un blouson textile, un casque modulable, une paire de chaussures renforcé et une paire de gants aérée. On complétera avec une paire de jeans renforcée en kevlar. Surtout qu'en ville, il faut encore transporter tout l'équipement, à moins de disposer d'un top case, et encore...

Lors des trajets plus long, ou plus "sportifs", mieux tirer vers le blouson cuir, les bottes cuirs, le casque intégral et les gants cuirs. Un pantalon en cuir (oui, toujours du cuir) ou une combinaison, venant alors remplacer pantalon et blouson, vient parfaitement compléter l'ensemble. Si vous optez pour un couple blouson-pantalon, faites attention au lien entre le pantalon et le blouson. Certains se rattachent par une fermeture éclair, d'autres par bouton pression. C'est important car en cas de glissade, si le lien n'était pas fait, ou mal fait, le blouson pourrait remonter dans le dos. Il est donc important de bien vérifier cet aspect.

Dans tous les cas de figure, il est vraiment important d'être bien équipé pour éviter des soucis et des regrets lors de chutes ou d'accident, même si évidemment on préfère éviter d'y penser. Néanmoins, savoir s'équiper et avoir conscience de son importance font partie intégrante de la pratique de la moto, quelque soit cette dernière.


laisser un commentaire

0 commentaire